Rechercher

Quel mode d'emploi du monde ?

Tous les vendredis nous faisons la part belle à un couple a priori inattendu dans le monde des organisations, #poésie et #stratégie. Pour celles ou ceux qui s'interrogeraient sur ce mélange des genres a priori incongru, nous vous invitons à plus de détails dans ce précédent billet "Poésie, Purpose, People, Planet, (good) Profit.


Le titre de ce billet fait écho, d'une part, au célèbre livre de Georges Perec "la vie mode d'emploi", sous-titré "romans" où il intègre avec virtuosité des histoires dans les histoires comme un puzzle complexe à assembler pour trouver le sens et, d'autre part, au livre de Laurence Vielle "La poésie comme mode d'emploi du monde".




Quel est le lien avec les réflexions stratégiques actuelles ? La course aux business modèles climatiques ressemble au nouveau mode d'emploi du monde, un guide qui paradoxalement ne rassure pas mais donne la direction.

Si cette traque au chiffre s'avère nécessaire et le changement implacable, elle nous renvoie aux méthodes du passé (l'ultra-quantification notamment), et là où elles nous ont menés : au plus de tout ou de trop, à un présent et un horizon peu désirables et vivables.

Concrètement, nous essayons encore de manager l'inconnu et l'incertitude comme du connu. Notre approche traditionnelle de la stratégie, basée sur les données et l'analyse, est à la croisée des chemins dans cette ère d'inconnues inconnues. La stratégie peut-elle être repensée pour que les entreprises puissent prospérer face à nos défis actuels et futurs ? Nous croyons non seulement que la stratégie peut être repensée, mais qu'elle doit l'être.


Quand tous les indicateurs nous demandent de réinterroger notre vision du succès, notre place dans le monde et nos relations avec le Vivant, nous ne pouvons pas éclipser l'impératif posé par Hölderlin : celui de l'habitation poétique du monde ou, pour le dire autrement, celui de la posture et du sens :"Riche en mérites, mais poétiquement toujours, Sur terre habite l'homme". La poésie s'imposerait-elle comme alternative au chiffre ? Non bien sûr. Convoquer la poésie c'est trouver « cette force créée en nous qui cherche l'inimaginable, qui nous amène à résoudre l'impossible. » Satya Nadella (PDG Microsoft et grand lecteur de poésie).


Résoudre l'impossible, le défi des stratégies de demain

Si les stratégies d'hier se définissaient autour de #valeur #imitation #périmètre nous proposons une autre lecture pour demain autour de : singularité, valeur régénératrice, co-évolution et prospérité (telle que définie par les #ODD2030). C'est ce que nous appelons les RX-Cycles© ou business modèles positifs . Ce n'est pas un mode d'emploi du monde mais au service du monde.


Marianne Dekeyser accompagne depuis 15 ans des Comités de Directions, Directions des Ressources Humaines et Equipes Managériales pour les aider à trouver leur singularité et contribution positives, à prendre leur nouvel élan créateur et identifier leurs prochains terrains de jeux stratégiques vibrants et gagnants pour tous.

Elle est, comme vous, ambidextre ;-) Elle inspire, anime et accélère deux types de conversActions : - celles qui permettent à une équipe de retrouver ses nouveaux espaces d'autonomie stratégiques et lignes de forces ici et maintenant pour demain (@IDKIPARL) - et les conversaCtions pour créer le futur et se réinventer (@RXThinking) Les conversaCtions sont la plus petite unité de changement. Elles ne sont pas uniquement un moment, elles doivent être positivement contagieuses pour créer un mouvement durable et enthousiasmant.


PS : Pour les Curiousers, la vidéo de l'INA dans laquelle Georges Perec nous plonge dans la construction de son roman "la vie mode d'emploi"




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout