Rechercher

Poésie, Purpose, People, Planet, (good) Profit

À l’heure où la plupart des organisations s’interrogent sur leur stratégie à venir et à remettre de l’humain dans leur fonctionnement, faire un détour par la Poésie et le Beau constitue un court-circuit (a priori) contre-intuitif. C'est pourtant notre parti pris avec le RX-THINKING©.


Convoquer la Poésie en premier lieu mérite quelques détours, notamment par le concept de "résonance".


« Si le problème est l’accélération, alors la résonance est peut-être la solution. » Les premiers mots de "Résonance"* résument la thèse centrale portée par le sociologue Hartmut Rosa dans son livre. Le principe de résonance, dont le RX-THINKING© s’inspire, est un mode de rapport au monde marqué par une dimension "responsive" ou plutôt "plastique"(s'ouvrir à la modification, tout en résistant à la déformation) pour marquer la différence avec les notions d'agilité ou de résilience citées à l'envi. La résonance, dans son acception la plus simple, c'est la façon dont nous rencontrons le monde, l’expérimentons et le pensons.

"Je suis affecté par une chose, une personne, une œuvre d’art et à mon tour j’exprime une émotion, je touche, j’affecte l’autre. Le monde parle. Je parle. Les deux côtés parlent de leur propre voix. La relation induit une transformation mutuelle à la fois du monde et du sujet." Hartmut Rosa

La résonance, c’est trouver son juste rapport avec le monde, les autres et soi-même, un rapport qui appelle la régénération régulière pour maintenir sa pertinence.


Pour le dire autrement, c'est un véritable Leadership de la Résonance que le RX-THINKING© vous invite à développer, "une manière d'être, d'habiter le monde et de s'habiter" pour citer l'écrivain Georges Perros au sujet de la poésie. 


Sinon comment aborder une pensée "business" désormais non linéaire et incertaine qui requiert d'aller chercher de "nouveaux modèles" basés sur la confiance, la valeur partagée, l'intention et la responsabilité, le management open source...et l'espoir. Le mot est fort mais nous y sommes.


La résonance c'est la posture adoptée par Alice tout au long du conte de Lewis Carroll. Alice aux pays des merveilles de Lewis Carroll raconte en apparence l’histoire d’une petite fille qui, par curiosité, se perd dans un pays imaginaire et rencontre différents personnages insolites dans des situations souvent absurdes.


Une des spécificités de cette oeuvre tient à la succession de rencontres entre Alice et des objets de façon imprévisible, objets dotés de pouvoirs magiques : une fiole, un gâteau, des gants qui la fait tantôt grandir ou rapetisser et à chaque fois induisent des formes de ruptures. Plutôt que de subir, Alice décide très rapidement de vivre l’expérience de ce que ça lui fait: elle joue sans cesse avec les confrontations créatives chaotiques et poétiques auxquelles elle est sans cesse soumise. Elle apprend, petit à petit, à répondre différemment pour, au final, se transformer, s’affirmer et trouver son identité. C'est-à-dire répondre à la question "qui suis-je ?"


Elle nous révèle les règles du "Je" en monde incertain : Accepter, Lâcher prise, Improviser, Créer et Explorer.




La résonance permet de retrouver le contact avec le monde et sa pertinence radicale. Ce contact, nous l'envisageons de deux sortes aujourd'hui : nous pouvons soit penser être trop "collés" voire englués dans cette réalité anormale, soit toujours en questionnement sur la possibilité de retrouver le normal et son contact.


Convoquer la poésie comme expérience de résonance positive


Les scénarios de transformation RX-THINKING© démarrent avec une conversation poétique individuelle (animée par un des RX-THINKERS experts) pour vous offrir en cadeau votre poème, celui qui résonne et fait le pont entre "là où vous êtes" (et non là où vous souhaitez que l'on vous trouve) et demain.


La poésie est le terrain de jeu et de création (cf. étymologie du mot), par excellence : jeu sur les mots, sur l’incertitude entre les lignes et le sens, jeu avec nos émotions, notre raison et notre intuition.

La poésie exige de ses lecteurs une façon de penser différente, plus expansive, plus souple, plus nuancée ; une façon de se mettre à l’écoute de l'ambiguïté du sens (et des différents sens que peut avoir un poème), des non-dits, d’accepter de vivre avec les questions avant de pouvoir entrer dans la réponse comme nous le souffle Rilke.



"De plus en plus fou" penserez-vous peut-être ? Alors faisons le lien direct avec quelques figures-clés et études.


Dans son discours de 2019 aux étudiants de Stanford (qui a fait moins de bruit que celui de Steve Jobs en 2005 et pourtant tout aussi important) Tim Cook (PDG d'Apple) partageait :

[...] "Ce que vous construisez et ce que vous créez définissent qui vous êtes.
C’est un peu fou que n’importe qui ait à dire ça. Mais si vous avez construit une usine de chaos, vous ne pouvez pas esquiver la responsabilité du chaos. Prendre ses responsabilités, c’est avoir le courage de réfléchir. [...] Avec quel petit monde sans imagination nous finirions. Pas entièrement au début. Juste un peu, petit à petit."
Il détaillait ce qu'il avait évoqué deux ans plus tôt devant le MIT : « Je ne suis pas inquiet de l’intelligence artificielle qui donne aux ordinateurs la capacité de penser comme des humains... Je suis plus préoccupé par les gens qui pensent comme des ordinateurs"

Convoquer la poésie c'est trouver « cette force créée en nous qui cherche l'inimaginable, qui nous amène à résoudre l'impossible. » renchérit en quelque sorte Satya Nadella (PDG Microsoft).


La poésie a de l'avenir dans un monde incertain car c'est bien le principe premier d'un poème que l’incertitude du sens : des espaces ouverts qu’il nous laisse remplir avec nos émotions et notre imagination pour l'augmenter.


S’ouvrir, Lâcher prise, cultiver l’hyper-imagination, nourrir nos esprits et nos cœurs telle est bien l’antidote et la clé offerte par le poème et la poésie pour bousculer positivement notre représentation de l'à-venir avant même de réfléchir à la circularité de votre activité, business modèles inclusifs et valeur partagée...


Dans son livre "la poésie sauvera le monde" Jean-Pierre Siméon (poète et ancien directeur du Printemps des poètes) cite le poète Gennadi Aïgui : « La poésie est le travail-langage de la fraternité humaine. » Tout poème est un concentré d’humanité, qui révèle à chacun son altérité, c’est-à-dire son affinité avec l’autre et l’arrachant ainsi à sa petite identité personnelle de circonstance, le relie. La poésie est en quelque sorte un esperanto de l’âme humaine.



Pour aller plus loin...

Le résumé des différentes études en neurosciences sur ce que la poésie fait au cerveau ;-)


Offrez-vous 1 heure ce week-end avec la conférence exceptionnelle de Fabrice Midal en 2016 "Pourquoi la poésie ? Parce que, sans elle, il n'est pas possible de respirer ! "


Pour les plus audacieux, créez votre poésie avec une intelligence artificielle (en anglais)




 * "Résonance, une sociologie de la relation au monde" Editions La Découverte, 2018 


© 2020 RX-Thinking. Tous droits réservés.