Rechercher

#BeautifulRH

En 2020, nous avons notamment découvert la visibilité des « invisibles » celles et ceux qui ont assuré le(s) service(s) pour que nous puissions continuer à faire nos courses et assurer notre « Quotidien-Minimum-Vital ».


Il est une fonction néanmoins peu évoquée, les RH (Ressources Humaines) qui ont largement assuré dans l’ombre les conditions de cette survie.


Elles sont souvent mal aimées ou décriées, si l’on en croit le mouvement du #RHbashing qui sévit et le dernier livre « Peut-on réanimer les RH ? Dialogue entre un DRH et un psychologue du travail », voire peut-être ne servent-elles à rien comme l'explique Greg Jackson, fondateur et PDG d’Octopus Energy, une start-up britannique évaluée à plus de 1,6 milliards d'euros, qui vend de l’énergie verte. Bien qu’il compte maintenant plus de 1 200 employés, il affirme qu’il ne s’intéresse pas aux choses traditionnelles comme les services des ressources humaines (RH) et des technologies de l’information (IT).

Les grandes entreprises ont tendance à « infantiliser » leurs employés et à « noyer les gens créatifs dans les processus et la bureaucratie », dit Jackson. Les départements RH et INFORMATIQUE ne rendent pas les employés plus heureux ou plus productifs dans son expérience, dit-il.

Donc il ne dispose pas de ces départements et laisse l'autonomie aux managers.


Cet exemple pourrait sembler soit, anecdotique (si vous ne suivez pas les entreprises dites "libérantes" ou si vous ne suivez pas les exemples partagés régulièrement par l'équipe de Corporate rebels), soit mis en exergue pour "faire peur". Le RX-Thinking© vise à développer des stratégies positives audacieuses pour créer un monde qui nous fasse vibrer, en résonance avec nos forces et le futur. La peur n'est donc pas de la partie. En revanche, l'approche invite à faire prendre conscience de l'obsolescence qui peut nous guetter...pour la déprogrammer joyeusement ! (NB : le "nous" ici est à prendre dans son acception la plus large : moi, vous, une entreprise, une équipe...).

Ce billet pose une question, assez évidente, mais que nous n'avons lu nulle part : « Qui s’occupe des RH ?" Qui s'occupe des RH, plus que jamais à l’épreuve du présent, mais surtout à l’épreuve de l’avenir : le développement soutenable, l’accroissement des inégalités, exigence de plus d'humain et de sens, les changements technologiques rapides, le management responsable… et autres impromptus à venir.

« La DRH doit cultiver plus que jamais son supplément d’âme » nous dit Isabelle Rey Directrice Evolution professionnelle et Développement des compétences chez Groupe Malakoff Humanis dans le livre cité plus haut.


La moitié de nos clients sont des DRH ou équipes RH totalement impliquées qui cherchent à se réinventer régulièrement, tout en tournant autour du vrai sujet : trouver son leadership RH. Peut-être est-ce cela que sous-entend Isabelle Rey ?

Pour nous, les trois principaux paradoxes auxquels sont confrontées les RH peuvent se résumer ainsi :

  1. d'avoir pour mission de donner le sens (d'une stratégie, d'une transformation, d'une réorganisation...) aux équipes d'une organisation et de ne pas s'interroger sur leur propre raison d'être, leur pertinence radicale de RH : soit parce qu'elles ne se sentent pas vraiment autorisées à le faire, tant une Direction attend que cette fonction décline une stratégie d'entreprise en introduisant souvent les derniers concepts à la mode, ou que cette même direction ne leur laisse pas cette autonomie-là (quand elles-mêmes, les Directions, mettent en place des Shadox-Comex, ces comités de jeunes ou trublions chargés de porter un regard neuf sur l'organisation et les décisions).

  2. d'être en quelque sorte "des cordonniers mal chaussés" : les RH doivent prendre soin des "autres", encore plus en ce moment, tout en cachant leur propre vulnérabilité (leur épuisement actuel entre autres) pour paraître antifragiles. Le concept d'antifragilité tel que défini Nassim Nicholas Taleb dans son livre éponyme de 2012 serait ce qui se renforce après un choc, après une agression. Avec ce concept, chaque "choc" serait une opportunité, un aléa bénéfique de se dépasser. Bien que très populaire, ce concept nous semble erroné car il nous renvoie l'angle mort de la vulnérabilité, voire la fragilité inhérente à tout être humain. En contre-lecture, nous recommandons "Fragilité" du philosophe et poète Jean-Louis Chrétien où il entend fragilité comme opportunité de relire nos limites ou inquiétudes pour mieux les dépasser.

  3. de rester dans une "logique gestionnaire" de contrat de travail quand le futur appelle déjà à réfléchir sur un nouveau contrat social aligné avec une stratégie ou une raison d'être (Objectifs de Développement Durables 2030, Parties Prenantes, Confiance, Valeur partagée...) et en résonance avec la question que pose les générations qui arrivent sur le marché du travail "comment je et comment mon job vont-ils contribuer à un monde meilleur ?" Pour nous, la démarche de raison d'être (que le RX-Thinking© appelle pertinence radicale) n'est pas réservée aux entreprises uniquement, elle nous semble une question vitale aujourd'hui pour un individu, une équipe... afin de déployer son "élan créateur" vers l'avenir. Trouver sa pertinence radicale revient à se poser une question "Qui suis-je demain ?" ou "Qui sommes-nous demain ?" avec des engagements concrets. Cette question vous vous l'êtes peut-être déjà posée mais avec tous vos présupposés. Vous avez donc trouvé les réponses qui rentraient peu ou prou dans ce à quoi vous vous attendiez : demain vous serez plus agiles, plus résilients, peut-être plus recentrés sur une thématique, plus orientés services et moins produits, avec une touche de blockchain ... Autrement dit, vous formulez souvent la réponse acceptable, celle qui rentre dans ce qui existe déjà, dans ce que vous connaissez à peu près. C'est la limite d'une réflexion SWOT appliquée à un contexte turbulent ou la limite de réinventer son identité en faisant du futur une extrapolation du passé. Il faut réellement une eXpérience Radicale de la pensée pour bousculer nos représentations des possibles afin de prendre en compte ses forces, tout en oubliant en partie ce qui a fait notre succès d'hier et tout en acceptant de trouver ce que l'on ne cherchait pas, et qui se révèle pertinent pour le futur. Car les (vraies) réponses de demain se trouvent dans les terra incognitae, ce que nous ne savons pas que nous ne savons pas. (Pour en savoir plus sur les terra incognitae et leur force d'inspiration, cliquez ici).


En quoi le mouvement #BeautifulRH proposé par le RX-Thinking© peut aider à relever ces trois paradoxes ? Et pourquoi le choix de "Beautiful" ?


L'un des premiers mouvements du RX-Thinking© s'appelle le sprint RX-Leadership© (voir visuel résumé ci-dessous) : il permet à une équipe de repenser radicalement sa contribution positive et ses nouveaux engagements concrets en combinant une approche hypercréative, poétique, un peu magique et très stratégique. L'approche touche d'abord le coeur avant de mobiliser l'intellect, en effet trouver sa pertinence radicale n'est rien d'autre que trouver son alignement authentique en résonance avec ses forces et le futur (encore inconnu). Pas d'authenticité donc sans utiliser des clés de réflexion différentes.

Le tout est animé par une équipe de RX-Thinkers experts chacun dans leur domaine.


Adaptée à un CoDiRH, le sprint RX-Leadership© offre en 5 à 8 semaines :

  • Différents mouvements d'abord individuel puis collectifs

  • Pour réfléchir de façon inédite et poétique à soi (en tant que personne et membre d'une équipe)

  • Pour construire sa pertinence radicale individuelle de coéquipier : trouver sa singularité positive, puis celle de son équipe RH

  • L'équipe RH définit ensuite le nouvel eBOS (energy-based Operating System, à l'instar du principe proposé par Josh Allan Dykstra) ou Système d'exploitation à base d'énergie pour créer un cercle vertueux. Le principe du "système d'exploitation" est un terme emprunté au monde informatique. Ce "système d'exploitation " ou 0perating System en anglais (O.S) est souvent invisible, on n'y pense pas, et pourtant essentiel car il détermine tout : en informatique, il définit l'architecture et les logiciels qui peuvent être utilisés ou non ; dans le monde organisationnel, c'est tout simplement la matrice de la fameuse phrase "c'est comme cela que nous faisons les choses ici". Nous utilisons cette métaphore pour deux raisons bien précise, tout système d'exploitation doit être régulièrement mis à jour. De plus, cela permet de comprendre simplement pourquoi quand vous faites certains changements sur un système d'exploitation ancien, cela ne fonctionne pas. Maintenant que contient cet ebOS, le livrable-clé à l'issue de votre Sprint RX-Leadership© ? Vous redéfinissez les diverses dimensions RH dans leurs contributions au projet commun : responsabilités, pratiques de management, développement des compétences, ambiance de travail, rétribution, conditions de travail, perspectives d’évolution, prises de décision, façons de communiquer, rythmes, réunions, innovation, reconnaissance...

  • Le tout animé via une plateforme inédite qui permet le synchrone et asynchrone et d'inviter vos parties prenantes à participer.


Résumé 1 : la "Lettre" du Sprint RX-Leadership©


Résumé 2 : L'Esprit du RX-Leadership©



L'esprit du RX-Thinking© repose sur une nouvelle grammaire de l'Imagination, l'Imagination Augmentée, pour forcer l'inspiration et sortir des représentations du passé. Cette grammaire est basée sur quatre valeurs universelles le Beau, le Bon, le Juste et l'Utile. Ces quatre valeurs relient toutes directement la façon dont nous voulons regarder et habiter le monde (après)demain et la stratégie positive à imaginer. Elles opèrent un véritable court-circuit vers notre humanité et toutes induisent le mouvement : l’intériorité et l’altérité, l’ouverture, l’élévation et la prise de conscience. Abordées de façon systémique, elles ouvrent de nouveaux possibles et nous mettent en énergie. Alors pourquoi se contenter de "BeautifulRH" ?

Comme nous invite à le faire Nancy J.Adler "il est urgent de retrouver la beauté dans un monde fracturé" pour nous réconcilier et nous élever.


Cette valeur fait partie des impensés d'une identité organisationnelle aujourd'hui. Demandez-vous juste un instant "Quelle place donnez-vous au Beau dans votre organisation, équipe ?" et d'un point de vue personnel "qu’est-ce qui émerveille et réjouit vos sens ?"


Le beau fait émerger en nous les émotions positives, l'énergie, le flow, tel que promu par le psychologue Mihály Csíkszentmihály, cet état mental atteint quand nous sommes complètement plongés dans une activité et que nous nous trouvons dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans notre accomplissement.


En conclusion, le mouvement #BeautifulRH c'est oser votre "Shadow-CoDiRH", c'est oser repenser le leadership RH et pour reprendre un expression un peu trop vue et facile, c'est "Make RH great (again)" !


Pour en savoir plus, échangeons !


Le RX-THINKING © n’est pas une nouvelle méthode classique par étape, il s'agit d'une nouvelle approche stratégique pour temps incertains. Cette approche invite aux mouvements latéraux, verticaux et parfois aberrants, à développer une pensée ambidextre entre passé, présent et futur pour régénérer son organisation et définir sa pertinence radicale, en résonance avec le monde.


Oui, notre monde a besoin d’organisations à pertinence radicale qui ont identifié et vont affirmer une utilité, une raison d’être alignées entre leurs envies, valeurs et capacités profondes pour nourrir un monde plus inspirant, plus enthousiasmant, plus authentique et à plus forte valeur ajoutée pour tous.







8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout